Windows 10X, le nouvel OS Cloud de Microsoft à venir

La dernière mouture de l'OS de Windows cette fois en version Cloud et compatible ARM !


Windows 10X, c’est le futur système d’exploitation « Cloud » de Microsoft, il devrait sortir officiellement courant printemps 2021 mais la bêta a déjà fuité et est téléchargeable sous forme d’une VM Hyper-V.

En préambule, il va donc falloir installer le rôle Hyper-V sur votre PC sous Windows 10.

Si comme moi, vous êtes sur une licence « Famille » il est quand-même possible d’installer Hyper-V en bidouillant un peu :

En parallèle, il va falloir télécharger le VHDX leaké de Windows 10X créé par thebookisclosed :

  1. Activer la prise en charge de la virtualisation dans via le BIOS ;
  2. Activer la virtualisation depuis le BIOS
  3. Activer le rôle Hyper-V en activant les entrées Hyper-V : [Win] +[R] et taper « optionalfeatures » - cocher ensuite la case Hyper-V qui regroupe les outils d’administration Hyper-V ainsi que la plate-forme Hyper-V ;
  4. Activer le rôle Hyper-V depuis Windows 10
  5. Redémarrer le PC et lancer la console Hyper-V (menu démarrer puis taper Hyper-V) ;
  6. Dans la console, cliquer sur votre PC et dans le menu faire « Nouveau » puis « Ordinateur virtuel »
  7. En terme de paramétrage dans le Wizard :
    • Donner un nom (Windows 10X me parait pas mal) ;
    • Choisir la Génération 2 de machines virtuelles ;
    • Allouer 3096 Mb de RAM si possible (j’ai essayé d’allouer 6Gb ça ne marche pas la VM reboot sans cesse après l’assistant) en cochant la case pour la mémoire dynamique ;
    • Pour le réseau, basculer à Default Switch sans quoi il n y aura pas de réseau (ce qui est dommage pour un OS Cloud)
    • Pour la connexion à un disque virtuel à ce niveau-là il va falloir cocher la 2e option « Utiliser un disque virtuel existant » et pointer vers le VHDX extrait de l’archive FlashEmu précédemment téléchargée ;
    • Cliquer sur « Terminer ».
  8. Une nouvelle VM « Windows 10X » va apparaitre, il suffira de la lancer pour pour tester l’OS. (clic droit + « Connecter… »)

Après un temps de chargement plus ou moins long, l’écran de paramétrage de l’OS va apparaitre sous forme lui aussi de Wizard. Un compte Microsoft est obligatoire pour finaliser l’installation.

Attention aux GPU AMD, certains ne sont pas compatibles et il faut désactiver matériellement la carte graphique du Gestionnaire de périphériques pour faire fonctionner la VM… ayant une Radeon Series, ça a quand-même fonctionné…

Les apps pré-installées sont toutes Microsoft et suffisent pour une utilisation basique (navigateur Edge, traitement de texte, …).

Côté bémols, l’OS sera incompatible Win32 (dû à sa compatibilité ARM à l’instar d’un Windows RT) donc comme Windows RT seules les applications disponibles sur le Store seront installables.

Au sujet du store sur la VM, il est accessible via le Default Switch en NAT on a du réseau (très ralenti chez moi mais ça a le mérite de fonctionner) et on peut installer certaines applications (bien faire attention en dessous du bouton de téléchargement dans 9 cas sur 10 elles sont dites « incompatibles avec le système » mais le fait de cliquer sur le bouton lance une acquisition de la licence quand-même sur le store.

Pour ce qui est des bonnes nouvelles, l’interface très bridée et restrictive de W10X la rend imperméable aux malawares et autres backdoors (pas de cmd ni de powershell à dispo ça limite la possibilité de faille) et surtout pas de mode « administrateur », tous les utilisateurs sont simples et sans élévation de droits donc le kernel n’est pas altérable, tout du moins pas sans jailbreak.

Après divers essais, j’ai pu installer Total Commander via le Store comme browser de fichiers car l’explorateur par défaut n’est connecté qu’au One Drive associé au compte Microsoft (aucun accès aux fichiers systèmes, donc). Autre chose, impossible de changer la résolution sur la VM aucun paramètre de ce type n’est à disposition dans le Panneau de Configuration.

Pour conclure, on a ici affaire à un OS simplifié au maximum, de la trempe d’un Chrome OS. Les utilisateurs aguerris se sentiront vite bridés et limités dans leurs actions mais il dispose tout de même d’avantages non négligeables. Ce peut être une bonne option d’installation pour des dispositifs un peu anciens et leur offrir une ultime cure de jouvence, avant de les remettre à des utilisateurs lambda, peu familiers de l’outil informatique mais dotés d’une connexion Internet haut débit.

 

Lien de téléchargement vers la VM de Windows 10X

Retour à la page d'accueil

www.000webhost.com